Veni Vidi Ludique

Le projet: la recherche à la rencontre du public

L'exposition Veni, vidi, ludique, soutenue par le Fonds national suisse (subside Agora), est consacrée à la culture ludique dans l’Antiquité. Distribuée sur trois sites – Musée romain de Nyon, Musée Suisse du jeu et Musée romain de Vallon – elle présente les résultats de recherches menées sur les jeux et les jouets qui accompagnaient les différentes étapes de l’existence dans l’Antiquité romaine.  Les trois musées romands accueillent cette exposition entre 2014 et 2016, chacun développant une thématique en particulier.

L’objectif est de transmettre de manière interactive le savoir, en transformant les musées en laboratoires vivants pour les visiteurs de tous âges. Ces derniers peuvent profiter de visites guidées par des scientifiques, de jeux à tester, d’un parcours-découverte pour smartphone, d’ateliers thématiques et d’une série de débats entre des scientifiques et le grand public. Les thèmes abordés vont de la relation entre jeux et genre à l’image que les jeux modernes véhiculent de l’Antiquité. On pourra aussi découvrir ce qui amusait et éduquait les enfants il y a 2000 ans. Des films tournés avec des enfants font revivre les jeux d’autrefois.

     

Les dessins des affiches et des panneaux sont des créations d'Hélène Becquelin

  • Musée romain de Nyon, 23.05.2014-31.10.2014 : « Le jeu de la vie », sur la place de la culture ludique dans le cycle de la vie
  • Musée Suisse du Jeu, 10.10.2014-19.04.2015 : « Jouer avec l'antiquité », sur l’image de l’Antiquité véhiculée à travers les jeux modernes, des jeux de table aux jeux vidéo.
  • Musée romain de Vallon, 14.03.2015-21.2.2016 : « Les jeux sont faits », sur les règles, les pratiques et le sens des jeux anciens et modernes

Reprises:

  • Forum antique de Bavay, 17.09.2015-19.01.2016: Jeux et jouets dans l'Antiquité
  • Musée d'art et d'histoire de Cholet, 30.04-27.11.2016: Jeux et jouets dans l'Antiquité

 

 

Pourquoi étudier la culture ludique antique?

L’étude de la culture ludique concerne l’histoire d’un patrimoine en partie immatériel qui met en scène les règles de l’ensemble de la société. Les jeux ne sont pas atemporels. Leurs règles se transforment dans l’espace et le temps en s’adaptant aux différents contextes culturels. Les règles des jeux n'ont souvent pas laissé de trace écrite à l'exception d'un nom. L'archéologie livre des témoignages variés, mais l'identification du matériel et la reconstitution de règles constitue un travail de recherche complexe.

Les jeux font partie de l'identité culturelle. Une forme de koine ludique a existé en Méditerranée et il reste à retracer les modes de transmissions, entre ruptures et continuités, dans les différentes parties parties du monde antique, grec, étrusque, romain, égyptien, et du monde arabe au Moyen âge orientatl et occidentalEn parallèle aux expositions, un ensemble varié d'activités (cafés scientifiques, jeux interactifs, codes QR, ateliers…) permettent aux visiteurs de prolonger l'expérience et d’en savoir plus sur les pratiques ludiques antiques.

Tirage au sort avec les doigts ou jeu de la morra ?
En Grèce ancienne, le klêros dia daktylon est une forme de divination amoureuse.
Hydrie attique, vers 440-420 av. J.-C.,
Goluchow, Archäologisches Nationalmuseum, 14299.3

 

Poupée articulée en ivoire (23 cm)
de la tombe de Crepereia Tryphaena, 14 ans
Vers 170 apr. J.-C., Rome, Museo Nuovo Capitolino